acouphène, hyperacousie, dysbarisme et otalgie

Un acouphène peut s'exprimer de différentes façons: chuintement, bourdonnement, sifflement, bruit de métal, vague... et avoir des conséquences néfastes pour le patient: irritabilité, dépression, fatigue chronique, insomnie, diminution de concentration, isolement,...

 

Environ 10% de la population belge souffre d'acouphène.

Avant, seule la relaxation était prescrite comme traitement kiné mais la kiné a un panel bien plus complet de techniques à offrir dans la prise en charge des acouphènes somato-sensoriels ainsi que de l'hyper/hypoacousie, la phonophobie, le dysbarisme (impression d'oreille bouchée) ou des otalgies.

 

Après avoir réalisé le bilan THI et un bilan maxillo et ORL, un traitement pourra être déterminé.

Celui-ci peut se composer de :

- massage

- triggerpoint

- mobilisation

- thérapie manuelle crânienne et cervicale

- respiration abdomino-diaphragmatique

- relâcher mandibulaire

- rééducation oculocéphalogyre

- rééducation linguale

- massage et mobilisation auriculaire.

Comme pour toutes séances de kinésithérapie, vous devez être, lors de votre premier rendez-vous, en possession d'une prescription réalisée par un médecin ou un dentiste. Il est, de plus, important que vous rencontriez un ORL avant de vous présenter en kinésithérapie.